Le distanciel demeure le mode de travail auquel on donne la priorité ! Trouver son rythme pour manager à distance sur le long terme peut être un véritable défi. Chez Change Factory, nous avions des collaborateurs en 100% distanciel avant la crise, à Toulouse et à Hanoï plus précisément. Autant vous dire que nous avons appris quelques petites choses ces dernières années. Voici nos astuces et bonnes pratiques pour bien manager à distance ! 

Managez à l’objectif 

S’il n’est plus possible de savoir concrètement quand votre employé travaille, vous pouvez vérifier s’il remplit ses objectifs. Gérer selon les temps de travail peut se révéler contreproductif : vos managees et collaborateurs pourront croire à un manque de confiance et perdre en engagement au fil du temps. Choisissez et déterminez des objectifs clairs et accessibles. Ainsi, la motivation sera bien présente, chaque pallier visible et atteint démontrant une progression qui renforcera de facto le sentiment d’utilité. 

Personnellement, je classe mes tâches en 3 degrés de priorité que je partage avec mon manager. Toutes les semaines nous faisons le point sur les avancées, ce qui donne à tous les deux une vision très claire de ce qui est accompli et ce qui reste à faire. 

manager à l'objectif

Ritualisez les moments d’équipe 

Donnez un aspect routinier à votre management d’équipe afin de créer un sentiment d’appartenance. L’objectif est de donner des rendez-vous réguliers et des moments d’échange afin de garder la cohésion d’équipe. En effet, le risque pour qu’un membre de votre équipe se sente délaissé ou moins engagé est plus présent. Consacrez un peu de temps à tous, quitte à placer des points fixes réguliers dans votre agenda, à y accorder une place pour les échanges informels. Tout le monde n’a pas la même habitude ou facilité à travailler en distanciel. Dans cette configuration, l’adaptation reste le maître mot et vous devrez apprendre à repérer les signaux faibles qui indiquent, chez vos collaborateurs, une diminution de l’engagement. 

Choisissez les bons outils 

A l’ère du digital, les outils qui existent pour nous accompagner au quotidien sont nombreux ! Cela va de pair avec le développement du digital nomad, créature mystique du monde moderne capable de travailler aux quatre coins du monde, son ordinateur à portée de mains. Dans cette optique, vous pouvez vous aussi vous aider de différents outils digitaux, que ce soit pour : 

  • Communiquer 
  • Fixez vos tâches 
  • Suivre les projets 
  • Reporting et suivre la performance 

Il convient de choisir des outils performants qui se révèlent réellement utiles. L’accessoire et le superflu sont délétères dans un contexte distanciel où s’organiser demande plus de concentration et d’efforts. 

Etablissez une hiérarchisation des canaux de communication 

Déjà, évitez de les multiplier, ce qui aura tendance à rendre flou le partage et il y aura forcément de la perte d’information. Ensuite, choisissez clairement quel canal correspond à quel degré d’urgence et d’importance, selon une matrice d’Eisenhower si vous le souhaitez. Comme ça, vous saurez quelle communication mettre de côté et cela facilitera la façon dont votre équipe et vous assurerez vos priorités. Les problèmes de communication sont légions et à l’origine des nombreux pépins qui peuvent surgir dans la réalisation d’un projet. 

En conséquence, vous pouvez définir une charte des bonnes pratiques : qui doit être en copie ? Qui est le contact principal pour quel type de projet ? Et ainsi de suite, modulable selon vos besoins. 

Organisez des rencontres ponctuelles 

Ce n’est pas parce que le distanciel est le mode de travail principal que vous ne devez pas organiser de rencontres. En effet, le distanciel rend la création de lien plus difficile. Il est donc nécessaire de créer de la rencontre quand il est possible. 

Vous pouvez inviter un collègue à travailler sur un projet commun dans un café, ou même l’inviter à travailler chez vous si vous avez l’espace nécessaire. De même, n’hésitez pas à prévoir un budget pour des espaces de co-working pour les collaborateurs qui en ressentent la nécessité. 

Chez Change Factory, nous organisons deux événements présentiels par an : le séminaire annuel et Noël. C’est l’occasion pour l’ensemble de nos membres de passer du temps ensemble dans un lieu dédié.  

rencontres ponctuelles

Faites confiance 

Le micro-management n’a pas sa place en distanciel (déjà que ce n’est pas une bonne pratique en présentiel). Le management en distanciel nécessite de faire confiance à son équipe et de lui laisser de la liberté. En effet, vérifier qui est derrière son poste est une perte de temps. On en revient au point 1 : l’essentiel est de bien savoir qui effectue quelle tâche et que l’entreprise tienne ses objectifs. Essayez de voir cela comme un défi à relever pour tester votre adaptabilité et la solidité des liens de votre équipe. 

En somme, le management à distance nécessite une rigueur différente en comparaison d’un management en distanciel. Posez-vous les bonnes questions : est-ce que cette situation vous rend anxieux ? Ressentez-vous le besoin de vérifier régulièrement si le travail de vos collaborateurs est bien effectué ? Le management à distance peut représenter un vrai défi pour un manager anxieux, n’hésitez pas à vous faire aider ! Enfin, vous servez-vous des bons outils ? Le management à distance deviendra plus aisé avec le temps et l’habitude. Il vous faudra un temps de test et d’adaptation pour trouver votre fonctionnement idéal. Alors adoptez les bons réflexes dès maintenant pour l’inscrire dans l’ADN de votre nouvelle configuration de travail. 
Portrait Camille
Camille Barbry est content manager et Cheffe de projet pour Change Factory. Cat lady invétérée et slasheuse de choc, elle aime s’occuper de son blog sur la pop-culture, est accro à Netflix et lit beaucoup de romans de science-fiction où tout se passe mal.