Les maux (plus ou moins) insoupçonnés des télétravailleurs

par | Déc 16, 2020 | Non classifié(e), Productivité

Le passage du télétravail occasionnel au télétravail généralisé en fait apparaître les limites. Gilles Dowek, chercheur, pour un article sur Le Monde

Beaucoup de français ont télétravaillé lors du premier confinement et pour plus de 2/3 d’entre-eux, c’est une grande première ! La démarche a souvent été précipitée, c’est même un véritable saut accéléré des usages qui permet une avancée de quelques générations (cette flexibilité forcée a de plus été analysée plus en profondeur dans un précédent article), et les premiers jours sont parfois un peu chaotiques avant de trouver son rythme de croisière.

Hormis si vous avez une difficulté supplémentaire appelée “enfant en bas âge” et là, désolée… Le chaos sera dans ce cas constant mais vous pourrez tenter d’appliquer les conseils des valeureux qui ont préalablement tenté l’expérience.

Mais le changement peut tout de même se révéler problématique sur la durée, puisque ce ne sont pas moins de 76% des français qui ont du mal à s’habituer à ce nouveau mode de travail (sur la Voix du Nord): “ Le problème n’est pas tant le télétravail, mais le fait que nous y sommes désormais en permanence, et dans un contexte confiné. C’est forcément trop. Il faut s’y adapter.

C’est du coup le bon moment pour constater quels sont les maux les plus courants du télétravail. Voici une petite liste des épreuves insoupçonnées à affronter lorsque vous travaillez à distance et quelques suggestions pour y remédier.

Les pépins physiques et mentaux d’un endroit mal adapté

Ces dernières semaines nous l’auront prouvé plus que nécessaire, le télétravail est une activité à risque pour sa dignité.

L’homo travaillus a dû changer de zone de travail dans la précipitation. Contraint de se préparer à l’arrache un espace dédié à ses tâches journalières, il n’a malheureusement pas toujours d’endroit préparé pour cela. Devra-t-il travailler de son canapé ? A-t-il une chaise qui ne soutient pas assez son dos ? Les problèmes de posture sont déjà existants dans des emplois de bureau traditionnels et deviennent encore plus courants chez soi. Résultat : les consultations pour la télémédecine explosent, confinement oblige : 601 000 téléconsultations ont eu lieu entre le 1er et le 28 mars, contre 40 000 en février (chiffres disponibles sur Le Monde). Une solution envisageable peut être de faire des étirements réguliers (ou vous promener dans votre habitat de manière aléatoire comme je le fais moi-même).

télétravail et espace

Outre les problèmes physiques, beaucoup n’ont pas forcément d’espace dédié pour travailler ! Or, c’est un élément essentiel pour éviter de se laisser dépasser par l’un ou l’autre des aspects de sa vie : le côté professionnel ou le côté personnel. N’ayant plus les habituels jalons de la vie de bureau, il est facile de ne plus voir le temps passer lorsque l’on est plongé dans ses tâches. Réussir à se créer un endroit pour travailler (un simple bureau, un bout de table…) et un autre consacré à la détente aide le cerveau à mieux trier les nouveaux signaux pour compartimenter les activités.

L’organisation du temps en remote : un défi quotidien stressant

C’est pour ma part la première fois que je me retrouve à travailler à 100% à distance. Cette nouvelle expérience m’a permis de découvrir que j’avais bien plus de mal à rester concentrée très longtemps, et que j’avais tendance à en culpabiliser. Mais j’ai donc demandé conseil à deux de mes collègues qui sont de vrais vétérans de la pratique. Ils m’ont conseillé de ne pas penser en termes de temps mais en termes de tâches, et d’être plus réceptive aux moments où j’étais le plus productive. Il faut par exemple se créer des blocs de tâches et des objectifs pour mieux les remplir. Mais aussi ne pas hésiter à faire des pauses pour laisser respirer son esprit. Lire quelques pages d’un roman, regarder une vidéo amusante, faire une pause café avec des collègues…Voire d’inclure ses moments dans votre planning.

D’autres entreprises ont déjà des équipe en 100% travail à distance. Buffer en est un exemple et a publié de nombreuses études sur le sujet. Cet articletrès complet offre également de nombreux insights pour surmonter les principales difficultés inhérentes au télétravail :

Les défis du télétravail

L’isolement, la communication et la peur de ne pas déconnecter sont des éléments jugés particulièrement problématiques pour les travailleurs à distance. Il est important que vous pensiez aux outils pour y répondre efficacement.

Bien sûr, depuis quelques semaines, nous avons pour certains d’entre nous trouvé nos marques et un rythme. Mais il peut exister des blocages persistants qui ont besoin d’être étudiés plus avant. Pour vous aider, vous pouvez trouver tout un cours mené par LinkedIn pour mieux gérer cette période pas à pas.

Il faut accepter que votre rythme sera différent à cause de vos contraintes et que vous aurez sûrement du mal à vous y faire à cause de la situation. Un autre conseil précieux est de diviser vos tâches en sous-tâches pour lutter contre la procrastination. Un bon moyen de ne pas se sentir dépassé est de garder le contrôle pour chasser l’anxiété.

Mais surtout, n’oubliez pas que vous n’avez pas à vous sentir coupable si vous vous déconnectez du télétravail.

Télétravail et isolement

Il y a aussi tous ceux qui sont seuls ! Le sentiment d’isolation peut entraîner des problématiques de santé graves, notamment sur l’aspect mental. Le confinement peut aggraver certains comportements préexistants comme les TOCs. Les effet de l’isolements ont déjà bien été étudiés lors de quarantaines : anxiété, dépression… L’impact sur la santé mentale peut être réel, d’où l’importance de prendre très soin de cette dernière dans cette période spécifique.

Comme le conseille cette psychologue, n’hésitez pas à vous auto-évaluer pour comprendre si votre équilibre mental est fragile : “Il faut prendre le temps de s’observer. Et si vous constatez des changements dans votre humeur, plus d’irritabilité qu’à la normale, ou encore dans votre sommeil, votre appétit, du découragement ou des idées noires, vous pourriez être en situation de détresse psychologique…

Si c’est le cas, mettez en place des stratégies personnelles pour mieux contrôler votre stress face à l’isolement grâce à certaines pratiques :

  • S’il est important de rester informés, essayez de limiter votre exposition à des sources d’informations anxiogènes. Les fake news peuvent aggraver le phénomène. Fixez-vous également une limite dans le temps pour surveiller les dernières actualités du sujet.
  • Gardez le contact ! N’hésitez pas à appeler plus souvent vos collègues, voire à proposer des meetings réguliers pour échanger sur vos sentiments du moment.
  • Trouvez des activités pendant votre temps libre qui vous vident la tête ! Notre collaboratrice Marie en profite pour revenir à des passions comme le dessin (sur fond musical), la photographie en travaillant sur son projet de magazine photo ou en allant courir seule. Rendez visite à notre compte Instagram pour plus d’exemples sur ce que les membres de l’équipe font en cette période pour garder le moral.

Vous aussi vous êtes un nouveau télétravailleur ? Ou bien un vétéran de la pratique avec de sages conseils à nous distiller ? Dans tous les cas, la situation nous force à faire face à nos capacités d’adaptation et à notre flexibilité en cas de force majeure. Les réactions face à ce confinement sont bien sûr très personnelles, tout comme les solutions possibles, alors expérimentez et trouvez un nouveau rythme. De notre côté, nous essayons aussi de fournir des éléments intéressants pour vous aider, en particulier dans nos newsletters, que vous ayez besoin de ressources gratuites pour vous occuper et/ou occuper vos enfants, de tips pour le travail à distance ou de conseils pour prendre soin de votre santé mentale.

Portrait Camille

Camille Barbry est content manager et Cheffe de projet pour Change Factory. Cat lady invétérée et slasheuse de choc, elle aime s’occuper de son blog sur la pop-culture, est accro à Netflix et lit beaucoup de romans de science-fiction où tout se passe mal.