L’innovation frugale propose une autre voie pour répondre à nos besoins

Août 26, 2021 | Innovation, RSE

Le rapport du GIEC est sans équivoque : les activités humaines sont directement responsables (on s’en doutait) du changement climatique. C’est dans ce cadre que le concept d’innovation frugale refait son apparition. Porté par des personnalités comme Navi Radjou, qui a participé à la rédaction du livre « L’innovation Jugaad », ou le Frugal Innovation Lab, dirigé par Radha Basu, elle s’oppose à une conception de l’innovation onéreuse et élitiste.

Comment définir l’innovation frugale ?

L’innovation frugale a pour objectif de parvenir à régler des problématiques via des solutions simples et peu coûteuses. Mais comment ? Il s’agit d’utiliser des moyens de production simples, peu couteux et disponibles. L’innovation frugale se focalise sur les besoins de l’utilisateur et non sur le design ou sur les ventes. En un sens, elle encourage la consommation raisonnée, l’économie des ressources ainsi que l’ingéniosité.

 C’est un concept qui prend racine dans les pays en développement. Dans le podcast Un monde nouveau sur France Inter, Navi Radjou évoque son enfance et son adolescence à Pondychéri, où les populations défavorisées doivent redoubler d’ingéniosité pour trouver des solutions à leurs problèmes quotidiens avec des ressources limitées. L’innovation frugale est inspirée su concept indien Jugaad, qui peut être traduit par détournement. En Occident, cette idée peut être traduite à travers le système D, qui consiste à faire avec les moyens du bord.

La low tech, une forme d’innovation frugale

L’innovation frugale se décline en différents courants de créations, avec par exemple le développement de la low tech, mouvement qui s’inscrit à contre-courant de la high tech en proposant des solutions minimalistes. La low tech se veut durable, utile et accessible, comme tout l’ensemble de de l’innovation frugale.

Par exemple, le mouvement s’intéresse de près à l’habitat, énergivore en matière d’énergie. En 2019, Clément Chabot et Pierre-Alain Lévêque se lancent dans une expérimentation pour un habitat plus durable et construisent un micro-logement. Pendant un an, ils documentent leur expérience. Un rapport est disponible pour en savoir plus sur les conclusions qu’ils ont tiré.

Le concept permet aussi de lutter contre la pollution numérique. Tout un pan du développement de sites web a vu le jour pour qu’ils soient créés de façon plus raisonnée et minimaliste. L’objectif est de désigner des sites webs plus légers qui limitent leur impact environnemental.

Quelle place dans notre quotidien ?

L’innovation frugale peut déjà faire partie de votre vie quotidienne. C’est notamment fait en réintégrant des solutions déjà existantes depuis des siècles. C’est ainsi le cas avec la marmite norvégienne, qui n’est pas forcément une marmite est ce n’est pas certain non plus qu’elle soit norvégienne. Elle désigne un contenant garni d’isolant thermique qui permet de finir la cuisson de produits qui nécessitent un long temps à être chauffés, comme les petits plats mijotés (la ratatouille, exemple au hasard). Le plat finit de cuire en consommant bien moins d’énergie qu’à l’origine.

Il existe ainsi un grand nombre d’innovations qu’il est possible de construire soi-même. Mais c’est parfois limité par la place disponible chez soi. C’est le cas par exemple d’un lave-linge vélo, qui permet d’utiliser l’énergie produite lorsque vous pédaler pour laver votre linge (et de vous faire faire un peu de sport au passage). Evidemment, voilà qui impliquerait de revoir nos habitats.

L’innovation frugale dans les entreprises

Les entreprises s’emparent de plus en plus du concept. Mitticool, une entreprise indienne, en a fait sa marque de fabrique en proposant des réfrigérateurs fonctionnant sans électricité ou des purificateurs d’eau en argile.

L’un des exemples les plus récents, pendant la pandémie, a été la conversion du masque Décathlon à convertir des masques de plongée. Il s’agit d’un matériel déjà existant combiné avec des éléments imprimés en 3D qui a répondu rapidement à une situation d’urgence.

Nous pouvons également citer la « Dacia Logan », une voiture construite par Renault. Vendue à bas prix, la marque a notamment réutilisé des pièces d’autres modèles pour réduire les frais de conception et simplifié certains processus de production. Si elle était au départ destinée au marché émergent, elle a connu contre toute attente un grand succès en Europe de l’Ouest.

L’innovation frugale existe depuis toujours, sa généralisation reflète un nouvel état d’esprit dans la façon dont on prend en compte la résolution de nos besoins et dans la gestion de nos ressources. Mais face au succès d’applications et marques aux modes de production douteux comme Shein, le chemin reste long à parcourir.

Portrait Camille

Camille Barbry est content manager et Cheffe de projet pour Change Factory. Cat lady invétérée et slasheuse de choc, elle aime s’occuper de son blog sur la pop-culture, est accro à Netflix et lit beaucoup de romans de science-fiction où tout se passe mal. 

Newsletter  

Tous les jeudis, l’équipe de Change Factory patage avec vous ce qu’il ne fallait pas manquer sur les RH, le digital et des lectures qui permettent de penser et comprendre le monde de demain.

You have Successfully Subscribed!